Sécurité routière : dix choses à savoir pour voyager en toute sécurité en voiture.

Une conduite sûre est importante pour notre propre sécurité et celle des autres. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de sécurité routière, nous devons la prendre au sérieux. Contrairement aux idées reçues, les voyages en voiture sont quatre fois plus dangereux que les voyages en avion et les décès sur la route sont cent fois plus nombreux que dans les autres modes de transport. Je ne veux pas créer d’alarmisme ou d’inquiétude, surtout si vous êtes sur le point d’entreprendre un voyage, mais rappelez-vous simplement que l’attention portée à la sécurité routière ne doit jamais être prise à la légère, surtout pendant l’exode et le contre-exode de l’été.

Cela peut sembler anodin, mais le fait de savoir comment voyager en toute sécurité en voiture peut faire toute la différence dans notre vie et celle de nos enfants, comme l’illustre cette liste de conseils pour voyager en toute sécurité en voiture avec des enfants. Pour faire ensuite un petit tour d’horizon sur le thème de la sécurité sur les routes et autoroutes, nous venons à la rescousse de Codacons avec son utile manuel de sécurité routière qui résume de manière pratique les principales bonnes règles à suivre pour voyager en toute sécurité en voiture et éviter les mauvais comportements au volant qui peuvent provoquer des accidents, plus ou moins graves.

Comment voyager en toute sécurité en voiture.

1. Le jour du départ.

Choisissez soigneusement le jour du départ en essayant, si possible, d’éviter les jours marqués du « point noir ». Vérifiez également les prévisions météorologiques : si de fortes pluies sont annoncées sur les itinéraires qui vous intéressent, il peut être conseillé d’anticiper ou de reporter votre départ.

2. Distance de sécurité.

Gardez toujours une distance de sécurité : considérez qu’avant de commencer à freiner, vous avez besoin d’un temps de réaction qui peut varier de 1 à 2 secondes et qu’en une seconde, à 130 km, vous avez déjà parcouru 36 mètres.

3. Les bagages.

Faites attention à vos bagages, car ils peuvent être dangereux en cas d’accident. Tout ce qui est placé sur le dessus du porte-bagages sera projeté vers vous en cas de collision.

4. Circulation des véhicules.

Comme on nous l’a appris à l’auto-école : les véhicules doivent rouler près du bord droit de la chaussée, même lorsque la route est dégagée. Sur l’autoroute, la voie de droite doit être la plus dégagée, ne passez pas des heures dans la voie de dépassement… Elle est réservée aux dépassements !

5. Corsie d’emergenza.

Non seulement il est interdit de circuler sur les voies d’urgence, mais les arrêts d’urgence ne doivent pas dépasser trois heures. Lors d’un arrêt de nuit, si la visibilité est limitée, les feux de position doivent toujours être allumés. N’oubliez pas de porter la veste appropriée. Surtout, ne vous arrêtez pas pour faire pipi (ou faire faire pipi à vos enfants) sur les voies d’urgence, mais conduisez jusqu’à l’aire de service la plus proche.

6. Plans de sommeil.

Méfiez-vous des attaques du sommeil. Les heures les plus à risque sont de 2 à 6 heures du matin et de 2 à 4 heures de l’après-midi. Évitez les repas copieux ou difficiles à digérer et, bien sûr, l’ingestion de boissons alcoolisées. Faites des pauses au moins toutes les deux heures, en descendant pour vous dégourdir les jambes. N’essayez pas de rester éveillé à tout prix avec du café, la radio allumée et la fenêtre ouverte.

7. Les distractions au volant.

Faites attention aux distractions lorsque vous conduisez. Il est évident que vous ne devez pas passer d’appels téléphoniques, mais en conduisant, vous ne devez pas manger, boire, régler l’autoradio, allumer une cigarette, regarder la carte, chercher quelque chose dans la boîte à gants, regarder le système de navigation, vous disputer avec d’autres passagers ou regarder ce qui s’est passé sur la voie opposée : en bref, essayez d’éviter toute forme de distraction au volant.

8. Dépasser.

C’est lors des dépassements que la plupart des accidents se produisent sur les autoroutes. L’usager dépassé doit faciliter la manœuvre et ne pas accélérer. Gardez une distance de sécurité même lors d’un dépassement, sinon vous ne permettrez pas au véhicule qui vous précède de comprendre vos intentions et, si vous quittez le couloir au dernier moment, vous risquez de vous retrouver plaqué contre la glissière de sécurité. Regardez toujours dans le rétroviseur extérieur et utilisez vos indicateurs à temps.

9. Contrôle du véhicule.

Avant de partir, vérifiez l’efficacité du véhicule. En particulier, vérifiez la pression et l’usure des pneus (y compris la roue de secours), les freins, le fonctionnement des feux, surtout ceux de l’arrière, les essuie-glaces, l’huile et le liquide de refroidissement.

10. Les mains sur le volant.

Même au volant, deux sont toujours mieux qu’un : « les mains toujours sur le volant » est la première règle que l’on nous apprend, mais c’est souvent la première que l’on oublie. Évitez d’avoir la main fixée sur la boîte de vitesses.

Comment lutter contre le stress quand on est au volant ?
L’agressivité des conducteurs et la sécurité routière