Location de voitures : comment éviter les arnaques ?

Location de voiture

Vous souhaitez louer une voiture en France ou à l’étranger ? Sachez qu’il y a un certain nombre de pièges que vous devez éviter à tout prix. Pour que la location se déroule dans les meilleures conditions, vous devez examiner quelques critères liés au véhicule lui-même et à d’autres éléments qui peuvent rendre cette expérience agréable ou la transformer en cauchemar. Dans cet article, nous allons vous présenter des conseils utiles pour éviter les arnaques.

Le forfait kilométrique

Si vous comptez louer une voiture, vous devez prêter une attention particulière aux prix affichés par l’agence. S’agit-il d’un forfait complet ou d’un tarif alléchant dissimulant des frais supplémentaires qui feront augmenter la facture finale ? Le premier conseil que nous allons vous donner concerne les tarifs low cost. Vous avez tout à fait le droit de chercher les bonnes affaires, mais les prix anormalement bas cachent souvent de mauvaises surprises. Il convient alors de rappeler qu’un forfait ordinaire correspond à un kilométrage compris entre 100 et 300 pendant une journée entière. Pour le week-end, les chiffres d’élèvent à 800 km. Tous les kilomètres additionnels seront facturés à 0.4 euros/km, ce qui peut très vite faire grimper le prix final. Comme vous pouvez le constater, choisir une location au forfait kilométrique est loin d’être avantageux. Tout expert automobile vous orientera vers les loueurs qui privilégient le kilométrage illimité.

Le contrat locatif

Comme pour n’importe quel contrat, celui de la location de voiture est un document légal qui doit faire valoir vos droits et vous fournir une protection juridique optimale. Ainsi, pour éviter les litiges et limiter les risques de procédure judiciaire, vous devez bien étudier toutes les clauses. Penchez vous sur les situations exclusives. Lisez attentivement les indications écrites avec de petits caractères. De nombreux locataires, surtout ceux qui n’ont pas l’habitude de louer un véhicule, tombent dans ce piège et signent, les yeux fermés, le contrat qui leur est accordé. Pendant la lecture du document, distinguez les avantages inclus et exclus en établissant toujours avec le forfait de base. Par ailleurs, si vous comptez quitter le territoire, vous devez en informer le propriétaire de l’agence. Cette information doit d’ailleurs apparaitre clairement dans le contrat pour ne pas faire l’objet de poursuites juridiques en votre défaveur.

Les frais et formules d’assurance

L’assurance au tiers est généralement celle que les agence de location privilégient. La plupart d’entre eux vont ajouter une assurance tous risques et une assurance vol, le tout dans le cadre d’un forfait complet qui présente au locataire les garanties dont il a besoin. Sachant que le prix peut atteindre 1000 euros, il est généralement réduit via une assurance additionnelle. Cela dit, vous ne devez accepter la formule d’assurance qui vous est soumise qu’après avoir murement réfléchi et étudié ses avantages et inconvénients. Gardez en tête que les agences reçoivent une commission pour chaque assurance qu’ils vendent à leurs clients. Vendre une assurance complémentaire joue alors en leur faveur. Vous avez toutefois comme alternative le dépôt d’un chèque de caution. Celui-ci vous sera rendu dès la fin de votre période de location à condition que le véhicule soit en bon état.

L’état des lieux

Toujours avant de finaliser les démarches de la location, vous devez établir une sorte d’état des lieux grâce auquel vous allez examiner la voiture. Cette initiative doit se faire en présence du locataire et du loueur, sans quoi vous ne pourriez pas prouver que le véhicule contenait déjà ce défaut au moment de sa réception. Ce faux-pas peut vous coûter cher et amener le propriétaire de l’agence à saisir le tribunal pour régler le litige en faisant appel à un huissier de justice. Accordez alors à cette étape un soin particulier et prenez votre temps. L’examen doit vous permettre de vous arrêter sur tous les éléments comme les pneus, la carrosserie et l’intérieur. Nous vous conseillons, en cas de doute, de prendre des photos pour faire valoir vos droits pour contester la plainte faite à votre encontre. Il est important de souligner que l’état de la voiture est l’élément qui crée la majorité des litiges entre locataire et loueur.

L’essence

Voici un autre piège qui pourrait vous coûter quelques dizaines d’euros supplémentaires si vous avez signé le contrat sans y prêter attention: le niveau d’essence. Faut-il rendre le véhicule avec le réservoir rempli à plein ? Est-il toléré par les agences de rendre une voiture presque vide d’essence ? En réalité, tout ce que vous avez à faire, c’est de respecter le même niveau retrouvé lorsque les clés vous ont été confiés.

Achat de voitures neuves ou d’occasion : utiliser un comparateur en ligne
Que faire d’un véhicule hérité ?