Les formules d’assurances pour les voitures de collection

Assurances pour les voitures de collection

Les voitures de collection n’échappent pas aux formalités obligatoires imposées par la loi française. Aussi, elles doivent être assurées, mais la formule diffère, selon le véhicule et le choix du propriétaire. En effet, selon des critères spécifiques, ces belles voitures doivent rouler avec au moins une assurance de base.

Pourquoi assurer une voiture de collection ?

Assurer une voiture de collection n’est pas forcément un choix. En effet, comme la loi française le stipule, tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré. Cette assurance comprend au minimum la responsabilité civile, également appelée assurance au tiers. Les assureurs proposent aussi des formules intermédiaires avec des garanties au choix du propriétaire. Ces dernières apportent de vrais avantages pour pouvoir protéger ces belles voitures. Même si les conducteurs sont considérés comme les plus prudents, ces formules visent à conserver leur bien dans un parfait état de collection.

Il est aussi à noter que les tarifs d’assurance véhicule de collection sont les plus compétitifs du marché. Ainsi, le fait d’y souscrire ne se présente plus comme une option pour les passionnés qui veulent chouchouter leur bolide. Les assureurs concourent alors à offrir les meilleures formules pour attirer ces personnes qui bichonnent leur voiture en conduisant le plus prudemment possible. Des sites tels que www.mascotte-assurances.fr sont spécialisés dans l’assurance de véhicules de collection. Vous pouvez vous y rendre pour demander un devis pour votre voiture.

Quels sont les critères pour qu’un véhicule soit classé « collection » ?

Un véhicule est considéré comme voiture de collection lorsqu’il est qualifié comme étant un ancien modèle avec plus de 30 ans. Il ne doit pas non plus répondre aux prescriptions techniques comme celles imposées à la voiture moderne. Avec une carte grise spécifique (article R-311-1), le propriétaire doit effectuer un contrôle technique de sa voiture de collection tous les 5 ans. En effet, ce type de voiture est, incontestablement, le plus entretenu et le plus dorloté de tous les véhicules. Pour obtenir la carte grise, le passionné doit s’adresser à la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE). Il est à noter que cette carte est une pièce utile pour constituer le dossier d’assurance voiture de collection.

Aujourd’hui, les assureurs sont de plus en plus pointilleux et s’assurent aussi de la valeur de la voiture. Ils vérifient le type et la rareté de cette dernière. Bref, pour contracter une assurance de voiture de collection, certaines maisons d’assurance exigent que le propriétaire ait une autre voiture pour les trajets courants. Ceci signifie que la voiture de collection doit être utilisée occasionnellement, qu’elle ait au moins 21 ans, qu’elle ait obtenu son permis d’au moins 3 ans et qu’elle n’ait pas subi un accident de la route durant les deux dernières années.

L’assurance obligatoire

Obligatoirement, une voiture de collection doit être assurée au tiers, qu’elle roule occasionnellement ou couramment. Cette formule constitue la garantie minimum accessible pour couvrir certains sinistres. La carte verte qui la représente constitue un des documents obligatoires pour pouvoir conduire une voiture. L’assurance collection que proposent les courtiers d’assurance doit donc, au moins, contenir cette mention. Elle indemnise les tiers victimes d’un accident dont l’assuré serait le responsable. En d’autres termes, elle couvre tout sauf le conducteur et le véhicule. Ce qui signifie finalement qu’elle est la moins protectrice, d’où l’intérêt de souscrire à des formules plus adaptées. L’infraction à cette réglementation par contre impliquerait une amende de plus de 3 000 euros et peut aller jusqu’à la suspension du permis de conduire.

Certaines maisons d’assurance proposent des garanties optionnelles qui seront choisies selon les besoins du propriétaire. Le tout réside dans l’établissement de la franchise : elle correspond à la part de l’indemnisation non remboursable par l’assureur. Ce qu’il faut noter, surtout pour les voitures à grande valeur comme les collections, c’est que plus le montant de la franchise est élevé, plus la prime correspondante diminue.

Les assurances spécifiques

Il est à noter que rien n’oblige le propriétaire de la voiture de collection à souscrire à une assurance spécifique. Cependant, en fonction de la valeur la voiture, certains propriétaires choisissent d’opter pour des formules plus adaptées ou même sur mesure. Si la voiture bouge rarement, opter pour une assurance auto de collection avec franchise et une cotisation moyenne (pour faibles risques) suffirait. Les garanties optionnelles ne sont pas exclues, pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une meilleure couverture : bris de glace, assistance… Une voiture de collection, pour la plupart des propriétaires, est un vrai trésor qu’il est préférable d’opter pour une assurance tous risques sans franchise. Cette dernière est la plus complète des assurances auto existantes. Plus chère, elle offre par contre un haut de niveau de garantie de ces précieux biens des collectionneurs. Puisque la définition d’une voiture de collection n’est pas standard c’est-à-dire qu’elle dépend de l’assureur, il est donc plus judicieux de prendre rendez-vous et de voir les différentes formules auprès des maisons d’assurance.

Remorquage et enlèvement d’épaves à Marseille : A qui faire appel ?
Pourquoi faire des tests psychotechniques ?