Assurance, dédommagements et pénalités !

Un conducteur affronte toute sorte de danger sur la route. Il en est ainsi du vandalisme ou de la perte de la voiture, et au pire des scénarios d’accident. Ces derniers sont tellement onéreux que le chauffeur responsable se trouve en difficulté. Pour y remédier, l’assurance existe aussi bien pour le propriétaire que le locataire.

Le contrat d’assurance en location de voiture

Il y a toujours des risques qu’un accident puisse arriver à n’importe quel conducteur. Il est important de prendre toutes les précautions possibles. Propriétaire ou non, cette situation se justifie. C’est pour cela que même les voitures de location doivent être dotées d’une assurance. Certes, cette dernière s’inscrit dans le contrat de base de location, mais elle ne couvre que la responsabilité civile. Ce qui amène le chauffeur lui-même à payer de sa poche toute réparation de la voiture de location et les préjudices qu’il subit avec ses passagers. Alors, pour plus de protection, il faut conclure une autre police d’assurance. C’est le cas d’une assurance avec franchise qui prévoit ce que l’assuré ou l’assurance franchise doit assumer. À cela s’ajoute l’existence des assurances complémentaires.

Les effets du contrat d’assurance en location de voiture

Le contrat d’assurance produit toujours ses conséquence peu importe la durée du contrat de location de voiture. D’ailleurs, il prend de suite effet, en couvrant tout dommage, après signature de l’accord et se termine à la fin de celui-ci. Il donne lieu directement à un paiement. Le prix peut même augmenter si un autre genre d’assurance est conclu. Mais en général, quand il coûte peu, le paiement à effectuer en cas de sinistre paraît exorbitant et dans ce cas, il est question d’une somme minime voire rien du tout. Il est également important de connaître le chauffeur fautif pour identifier l’assureur responsable. Cela nécessite parfois même l’intervention d’un professionnel.

Incidents non couverts par les assurances

Les conditions d’assurance doivent être remplies pour pouvoir bénéficier d’une couverture de sinistre. Ici, ce contrat se rattache à celui de location de voiture. Ce qui fait que la qualité de locataire et l’état du véhicule en question sont tenus de correspondre aux normes en vigueur. Puis, il n’existe pas d’assurance quand un assuré ne paie pas ses primes ou quand les deux parties contractantes ont décidé de prolonger le contrat sans prévenir l’assureur. À cela s’ajoute le fait que les sociétés d’assurance ne couvrent jamais les incidents hors-contrat comme le cas d’un pneu crevé par exemple. Et ils ne couvrent en totalité le dégât que quand l’accord le prévoit.

Qelle procédure en cas d’accident ou de vol de voiture en location ?